Soif du terroir

Printemps, terrasse, et... rosé!

verre vin rosé

Même s'il fait encore frisquet, on aperçoit déjà des gens déambuler en petite tenue dans les rues. Bien des restaurateurs ont également ouvert leurs terrasses. Et vous avez peut-être même commencé à sentir l'odeur du barbecue de votre voisin. Il y a des signes qui ne trompent pas: le printemps est bien installé.

Si vous allez faire un tour à la SAQ dans les prochaines semaines, vous constaterez que là aussi on se prépare au printemps, en mettant de l'avant les vins rosés.  C'est en effet la période la plus populaire pour ce type de vin, souvent délaissé le reste de l'année.

Le vin rosé est devenu, au fil des ans, un symbole du printemps. C'est la transition entre l'hiver et l'été, la transition entre les vins rouges gourmands dégustés pendant les mois plus froids, et les vins blancs légers et acidulés qui se dégusteront pendant les mois plus chauds.

Mais au fait, comment fait-on du rosé?

De pomme et de glace

 Pomme gelée sur le pommier 

Les grands froids de février sonnent souvent le temps de la récolte des pommes gelées, afin d'élaborer une des plus grandes boissons liquoreuses au monde, un produit bien de chez nous, le cidre de glace.

Si le vin de glace est d'origine allemande (eiswein), le cidre de glace, lui, est une invention québécoise. On le doit notamment à Christian Barthomeuf, qui en 1990, a développé dans les Cantons de l'Est le tout premier nectar.

On compte aujourd'hui plus de 50 producteurs à travers le Québec, et le cidre de glace est maintenant exporté aux quatre coins de la planète. Bien qu'elle soit devenue une fierté locale, cette boisson est pourtant malheureusement encore méconnue de bien des Québécois.

 

Méthodes de production

Le cidre de glace consiste essentiellement à concentrer les sucres des pommes grâce au froid naturel de nos hivers. Pour cette raison, il faut environ 10 kg de pommes pour produire un seul litre de cidre de glace, soit 5 fois plus de pommes que pour un cidre traditionnel. Il ne faut donc pas se surprendre de devoir débourser une vingtaine de dollars pour une petite bouteille de 375 ml... c'est une boisson qui vaut son pesant de pommes! 

La renaissance du cidre

 Pommes à cidre 

  

Même s'il est surtout populaire en cette période de galette des rois, le cidre mérite d'être dégusté plus souvent qu'autrement.

Cette boisson à l'histoire millénaire, issue de la fermentation de moût de pommes, tente de faire concurrence à la bière dans les bars. Elle essaye même de se frayer un chemin à votre table, pour accompagner un repas.

Oui, le cidre est bien plus que du jus de pommes fermenté! La pomme est au cidre ce que le raisin est au vin. Et, si chaque cépage influence les propriétés aromatiques du vin, il en va de même dans le cidre, où chaque variété de pomme a son caractère propre. Certains producteurs de cidre sont même passés maîtres dans l'art de l'assemblage des différentes variétés de pommes.

Dernières Soifs

A propos de Terroir et Découvertes

Terroir et Découvertes a pour vocation de promouvoir les producteurs locaux et de mieux faire connaître leurs produits auprès du grand public.

A propos de Terroir et Découvertes